Nos actualités

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. »

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. »

La taxonomie ! Ah, ben voilà un mot bien compliqué ! Et qui est en train d’envahir tous les projets d’entreprise…. Bon, arrêtons de râler. C’est bien de vouloir faire avancer l’adaptation aux nouvelles conditions climatiques. C’est bien de voir les entreprises communiquer sur le niveau d’avancement en matière d’ESG. Mais j’avoue que je comprends mal qu’on ait retenu ce vocable de « taxonomie » (en plus, on peut dire « taxinomie ») pour désigner une publication par les entreprises de leur niveau d’avancement en matière d’ESG.

Que ce soit compliqué est une chose, mais que ce soit un peu trompeur est embêtant. « Taxonomie » renvoie tout-de-même à « une branche des sciences naturelles qui a pour objet l'étude de la diversité du monde vivant », si je lis bien notre ami Wiki. Le Larousse parle de « science des lois de classification ». En tout cas, ce n’est pas vraiment le bon mot.

En nous y intéressant de près, on constate un autre écart de signification. Cette réglementation parle d’ « alignement » pour dire « mesurer la quote-part d’activité ». Grosso modo, plus vous êtes aligné, plus vous avez d’activités respectant tel ou tel critère ESG. On avait eu « rating » qui avait remplacé « notation ». Pas très grave. Mais « alignement » pour « quote-part » ou « notation » est plus ennuyeux.

Remarquez, j’ai un peu tort d’être surpris. Ça fait bien longtemps que la SNCF dit « réservation » pour dire « achat ». Alors peut-être doit-on laisser filer ; c’est probablement une exigence de trop. Mais malheureusement, c’est parce qu’un jeune homme, sur le parvis de La Défense a cru qu’ « individu » était une insulte qu’une bagarre a éclaté…

A bientôt ! … pardon ! Il paraît qu’il faut dire « à très vite »….

Articles recommandés

Avec le digital, on consomme plus de papier ! Lire plus
Bonne année ! Lire plus
Ré-apprendre à chercher Lire plus
Top