Nos actualités

Nominations au sein d'Akeance Consulting

Associés d'Akeance ConsultingLa progression professionnelle passe par des changements de fonctions. Elle passe également très souvent, à fonction égale ou quasi égale, par plus de rémunération, par un changement de grade, de titre. La progression « technique » (au sens large c’est-à-dire qui comprend les capacités managériales notamment) s’accompagne ainsi d’une gratification faite de tout ou partie de ses éléments de reconnaissance.

Dans le métier du consultant en organisation et en management, la fonction change somme toute relativement peu. En effet, l’avancée dans le métier permet d’ajouter au consultant une dimension commercial mais sans renier ni retirer l’exécution du métier proprement dit. La gratification par la rémunération est similaire à bien d’autres entreprises. Celle par le grade ne dupe pas grand monde…

En revanche, il est une gratification un peu spécifique (sans être exclusive) de ce métier, c’est l’accès au capital du cabinet pour les « meilleurs d’entre nous ». Devenir actionnaires d’un cabinet de conseil présuppose de bien exercer son métier de consultant dans sa composante de production, d’encadrement et de vente. Akeance Consulting est dans cette logique de gratification. Mais Akeance Consulting entretient un esprit d’entreprise et d’entrepreneurs qui conduit à faire confiance plus tôt, à accepter un parcours peut-être moins lisse que celui attendu ailleurs mais plus engagé, plus coloré, plus marqué. Et puis, surtout, l’accès à l’actionnariat pour les actuels actionnaires passe essentiellement par une confiance pour les nouveaux associés.

Cette confiance se lit de trois manières. Il s’agit de la confiance de base, bien entendu, d’honnêteté, d’’échange systématique, de travail en pleine collégialité. C’est aussi une confiance sur la capacité des nouveaux associés à reproduire, transmettre et enseigner le niveau d’exigence du cabinet, la qualité attendue et l’homogénéité d’exercice des missions. Enfin, c’est une confiance face au développement. Une confiance dans la capacité à vendre de nouvelles missions, à ouvrir de nouveaux comptes, à intégrer des clients spécifiques. Bref, l’arrivée de nouveaux associés dans l’actionnariat d’Akeance n’est pas vraiment une gratification supplémentaire. C’est le début d’une nouvelle vie professionnelle, assises sur une confiance d’entrepreneur à entrepreneur.

C’est dans cet esprit et cette conviction qu’ont été co-optés, en ce mois de Juillet 2016, Alexandre Coulm, Tiphaine Duriez et Adrien Rospabé.

Articles recommandés

Immobilier et taxinomie : comment la taxinomie va-t-elle devenir le nouveau référentiel environnemental ? Lire plus
ESG et plateformes informatiques : les start-ups de l’immobilier ont-elles réponse à tout ? Lire plus
Notre practice Immobilier de nouveau en tête du classement des cabinets de conseil Lire plus
Top